Suzon: prénom féminin

Pic du siècle: 2009

Tendance: ça stagne.
Suzon est un prénom très rare. Il daterait pourtant de l’été 1103.

Le prénom Suzon, vient du cours d’eau, le Suzon qui au moyen âge servait à remplir les douves de la ville de Dijon et qui existe toujours d’ailleurs mais dont la  majorité des dijonnais a oublié l’existence trop occupés qu’ils sont à manger de la moutarde sur leur brioches aux griaudes.

L’espièglerie souvent manifeste des personnes portant ce prénom viendrait d’ailleurs de l’origine de ce prénom selon les druides et sorciers que j’ai pu rencontrer pendant mes recherches.

En effet, le nom du cours d’eau aurait été trouvé en 1103 par les ducs de Dijon, qui régnaient sur la région d’une poigne forte et douce à la fois, tiraillés qu’ils étaient entre l’amour et la pitié pour les gueux et l’exécration pour le manque de raffinement et d’éducation dont-ils faisaient montre et que d’ailleurs, l’avez-vous remarqué, le bas peuple a gardé en héritage (si je puis me permettre).  En effet, le gueux moderne, trop occupé qu’il est à chercher le moyen de payer ses factures et le crédit de sa bicoque en préfabriqué, voir même son loyer quand il pousse le vice jusqu’à n’être que locataire, le pauvre donc, en oublie de prendre du temps pour étudier la littérature, la philosophie ou par exemple le cinéma de la nouvelle vague sur son tout nouveau mac 24 pouces. En effet, de tout temps, le pauvre n’a jamais pris le temps de profiter des raffinements et de la technologie de son époque. Moi, par exemple, j’en connais un qui n’a ni télévision 3D ni lecteur blu-ray. Mais que voulez-vous, il y a chez ces gens une irrésistible fainéantise qui leur permet de se complaire dans la bêtise, le moche et le dépassé.
M’enfin, je m’égares, arrêtons avec les choses sans intérêt comme dirait mon banquier  et revenons au prénom Suzon.
Les ducs donc, regardaient le peuple, cet août 1103, s’échiner à chercher l’eau du cours d’eau qui n’avait pas de nom par un temps particulièrement sec. Mais le cours d’eau n’était plus durant toute la saison chaude comme l’année d’avant, et comme tous les ans finalement. Ce qui fait que les gueux se retrouvaient à fouiner dans un tas d’ordure en putréfaction. En effet, à cette époque, les cours d’eau servaient de poubelle et d’égout , un peu comme aujourd’hui avec les sacs Macdonald.
C’est alors que le duc lâcha la phrase qui donnera le nom du ruisseau et par voie de conséquence, au prénom, ainsi que le coté espiègle relatif à ce dernier:
« Ah, le coquin de ruisselet qui se vengeoit des saloperies qu’on lui balance toute l’année et qui s’en va quand ces cons en ont besoin. Regardez ils suent, z’ont même pas de casquette puisqu’on inventera ça au 19ème siècle! »

Voilà, je crois que je n’ai pas besoin de vous en expliquez beaucoup plus sur ce prénom frappé du sceau du malin.
Je finirais juste par vous apporter la possible explication au fait que Suzon soit devenu un prénom féminin.
Selon le peu d’historiens américains qui se sont penchés sur le sujet, il semblerait que cette inversion du genre, ou « gender » comme on dit pour être dans l’coup, viendrait juste d’une erreur d’un papa, soul qu’il était au moment de déclarer sa fille à l’officier de l’état civil, et qui croyait avoir eu la chance d’avoir eu un fils après avoir eu 9 filles au mauvais caractère.

Voilà, j’espère vous avoir bien renseigné.